Côtes du Jura Blanc - Château-Guinand

La principale production de Château Guinand est le Côtes du Jura Blanc (50 à 60% de la production).

Il est essentiellement constitué de Chardonnay avec un peu de Savagnin, le tout assemblé dès la Vendange.

Vin très très agréable. Excellent pour s’initier au Vins du Jura lorsque l’on est néophyte.

Parfait pour accompagner poissons, viandes blanches, crustacés et Comté bien entendu.

Teneur en alcool : 12,5°

Château Guinand a une longue histoire en lien avec le vignoble :

On retrouve des traces de la maison vers 1500 qui à l'époque servait de vendangeoir, l'ensemble de la vallée (jusqu'à Baume-Les-Messieurs) étant plantée en vignes.
Il appartient à la famille Guinand depuis 1678, comme en témoignent les portraits conservés dans le Château.

Dans les ancêtres on trouve notamment un Général d'Empire (dont le nom figure sous l'Arc de Triomphe)

Le vignoble comme tous les vignobles de France subit la grave crise du Phylloxera à la fin du XIXème siècle. A l'époque, le vin était du vin de consommation courante vendue localement en vrac notamment dans le Haut-Jura. Il était constitué de cépages aujourd'hui disparus et interdits (le gueuche, l'enfariné, le petit Béclan, le portugais bleu, ...)

Pendant la première moitié du XXème siècle, le vignoble est laissé un plus ou moins à l'abandon. Le Château vit de ses rentes qui s'amenuisent.
Durant la seconde guerre mondiale le Château abritera un poste émetteur maquisard.

C’est à partir de 1953 que le Vignoble du domaine a été reconstitué par Henri Guinand, qui après son service militaire et une formation à l'école d'agriculture de Ressin (dans la Loire), replante par greffages manuels de plants jurassiens sur porte-greffe.
Le défonçage a été fait au treuil par un autre viticulteur du village (Joseph Vichot-Girod), et les premiers travaux d'entretien ont été exécutés par une jument nommée Flicka.

Le domaine s'est petit à petit agrandi pour constituer aujourd'hui 5 hectares dont 4 hectares autour du Château.

Il s'est également modernisé au fil du temps par des chemins d'accès, et un équipement performant tant à la cave (embouteilleuse, étiqueteuse, ...) que dans les vignes (chenillettes).

Le domaine a été transmis il y a quelques années à Vincent, qui avec l'aide de ses parents, continue de perpétuer la tradition d'une maison

Régalez-vous avec modération tout de même !